Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Mary J'Dan
  • : Vous voulez créer ou enrichir votre bibliothèque virtuelle ? Ce blog a pour objectif de promouvoir les œuvres littéraires d’auteurs inconnus. Ce vivier d’ouvrages, qui sort des sentiers battus de l’édition classique, recèle de véritables trésors en lecture libre sur la toile. Des liens inhérents à ces ouvrages vous seront proposés, soit pour une lecture intégrale soit/ou pour vous procurer la version papier.
  • Contact

Profil

  • Mary J'Dan
  • Quelle importance !
  • Quelle importance !

Mes ouvrages


Finale, demi








Recherche

Signez mon livre d'or

Un clic sur mon livre d'or

        

Archives



mesure audience
18 août 2008 1 18 /08 /août /2008 10:20
Hep ! Taguée ? Plutôt sympathique, je me plie volontiers à ce taggage ?


Remise de Prix "Brillante Weblog" Premio 2008



Merci à Moâ

               de m'avoir désigné

                   pour ce " titre "

Voici les règles du jeu

-
La gagnant doit mettre  le logo sur leur blog
- Mettre le lien de la personne qui vous a décerné le prix
- Désigné 7 autres blogs
- Mettre le lien de ces blogs sur le votre
- Laisser un commentaire sur les blogs récompensés

Pour cette récompense, je tague :

Mathilde - Et ses spendides photos
Quichottine - Où la plus grande bibliothèque de l'univers
Estelle - Et ses mots pour le dire et pour le rire
Nadia - Vraie de vraie
Khanouff - Un coeur fort, fort, fort
Plume - Et sa plume
Enriqueta - Au coeur du coeur

Libre à chacun, jamais d'obligations !


Partager cet article
Repost0
9 août 2008 6 09 /08 /août /2008 17:36

Vacances égal ennui ? Certainement pas ! La preuve !

Internet tourne au ralenti, non pas pour cause d’affluence, mais pour cause d’absence !

Mes amis, mes blogopotes, ont déserté la toile au profit de rouleaux salés, de décors verdoyants parsemés de coquelicots ou, pour les plus sportifs, quelques massifs montagneux.

Quelques blogs résistent à cette désertion estivale et continuent néanmoins de publier, certes, à une cadence plus modérée qu’à l’accoutumée.  Lire la suite


Partager cet article
Repost0
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 16:28

En cette période de vacances, si l’évasion physique pour le repos du corps n’est pas permise pour tous, le repos de l’esprit s’avère indispensable, nécessaire.

C’est ainsi que l’idée m’est venue d’égayer cet instant avec quelques perles relevées dans : Le Ramat de la TYPOgraphie. Et c'est ICI

Partager cet article
Repost0
18 juillet 2008 5 18 /07 /juillet /2008 09:46


Ce combo aixois, étoile montante du ragga made in France, mêle avec une énergie phénoménale ses influences antillaises et électro. Élevés au dancehall, au roots et au hip-hop, les 3 MCs du Bionic Man Sound ont su développer une habileté linguistique et un flow des plus tenaces. DJ Spiky se charge lui de la conception sonore, alourdie à souhait. Un album est en cours de préparation, affaire à suivre donc...

 

Dans ma frénésie d’activités multiples, je me suis octroyée, hier, une soirée détente.

À Vence, donc chez-moi, a démarré depuis le 11 juillet, et ce jusqu’au 9 août, le festival des Nuits du Sud. Hier soir, Bionic Man Sound a déversé son flot de musique littéralement exceptionnel. Boum dans mon cœur, boum dans mon corps… Les boums m’ont toujours fait vibrer et, définitivement, ils me font et me feront oublier tous les tracas de la vie.

Je ne publie plus depuis quelque temps, mais vous le savez, le temps me manque. Cependant, je ne peux garder pour moi cette soirée, ce groupe remarquable. Beaucoup d’entre vous savent à quel point les talents me sensibilisent.

Regardez et écoutez cette vidéo sur Bionic Man Sound, et, si vous aimez, rendez-vous ICI pour en savoir un peu plus.

Pour ceux et celles qui s'inquiètent de l'absence de publications d'articles en ce moment, pourquoi ne pas vous inscrire à la newsletter ? Ainsi, vous seriez averti de la parution de mon prochain billet ;)

Partager cet article
Repost0
12 mai 2008 1 12 /05 /mai /2008 10:41

Les magnifiques photos et le texte de la dernière publication de Mathilde, ont ravivé quelques souvenirs. Ma mésaventure se situe à Moret-sur-Loing.


C’était ce dimanche d’été sous un soleil brûlant, où même l’ombre n’était qu’un leurre, que nous décidâmes d’aller nous baigner dans le Loing. Térésa, qui avait l’habitude d’en faire la traversée, me mit au défi d’en faire autant. Nous devions faire un aller et nous reposer sur l’autre rive avant d’effectuer le retour. Nous partîmes allégrement, mais à l’instant de poser le pied sur la berge, des herbes hautes eurent l’affront de me chatouiller les pieds. Je les assimilais aussitôt à des tentacules enlaçant mes jambes pour tenter de m’attirer vers le fond. Une frayeur incontrôlable me submergea et provoqua l’incohérence de mes mouvements. Je bus la tasse une fois, essayai de m’agripper à l’invisible en toussant et brassant air et eau. Prise de panique, au lieu de persévérer pour sortir de l’eau, je fis demi-tour. Térésa criait :

« Ne fait pas ça, c’est trop loin, tu n’y arriveras pas, reviens… »

Impossible de lui accorder mon attention. Je centralisai toute ma détermination sur la rive d’en face et j'attaquai mon retour. Térésa se remit à l’eau pour tenter de me convaincre et me ramener à la raison. Épuisée par mon affolement, toute force perdue, je finis par me sentir prise au piège. L’absurdité de ma situation me poussa vers la déraison. J’étais exténuée et la rive était encore bien trop éloignée. Je me mis à crier :

« Je n’en peux plus, je vais me noyer, au secours !
— Ne t’accroche pas à moi sinon nous allons couler toutes les deux ! »

Térésa nageait de concert avec moi tout en gardant ses distances. Tel un coach, elle ne cessait de parler pour me secouer, me motiver. À maintes reprises je faillis céder à la tentation de me laisser couler et Térésa parlait, parlait et le courage revenait. Un coup de rein avec l’énergie du désespoir et je repartais pour quelques brassées. Depuis ce jour mémorable, je suis incapable de me baigner là où je n’ai pas pied et je laisse traîner un pied, de temps en temps et tout en nageant, pour m’assurer la possibilité immédiate de me mettre debout.


Partager cet article
Repost0
3 mai 2008 6 03 /05 /mai /2008 13:23

 


Intersection : une voiture nous « grille » la priorité, nous frôlons l’accident. Qui se met en colère, qui profère des insultes ? Le coupable !

Monsieur trompe madame, ou inversement. Qui devient soupçonneux ? Le coupable !

C’est un menteur, une menteuse. Qui ne croit jamais ce que dit l’autre ? Le coupable !

Le voleur, la voleuse. Qui est méfiant ? Le coupable !

Le médisant est persuadé d’être l’objet de calomnies. 

Le méchant craint les agressions…

Ne dit-on pas que l’on juge les gens d’après soi-même ? De l’autre, nous pensons qu’il est comme nous, dans nos travers comme dans nos bontés, et nous pensons pour lui. Mais les méfaits et autres défaillances ne sont pas seuls en cause. Tel le gentil, l’innocent, l’altruiste, dans toute sa splendeur… Celui-ci a foi en l’autre, et sa confiance est telle qu’il ne voit jamais l’esprit tordu fondre sur lui, pareil à un prédateur bondissant sur sa proie. Cible facile, grugé, utilisé, chaque fois il se relève en jurant qu’on ne l’y reprendra plus ! À terre bien plus souvent qu’à son tour, sa nature restera, fidèle à lui-même il tendra l’autre joue sans même s’en rendre compte. En quoi serait-il coupable ? Hélas, son attitude est facilement reconnaissable : Il pousse l’autre à la faute, tel un pot de miel ou un citron juteux, il attire les vilains en les poussant à la faute. Il devient donc le responsable de son agression et l’agresseur se disculpera en disant : « Je n’ai fait que répondre au chant de la sirène. »

Nous devons donc en déduire que le coupable est innocent, et que l’innocent est coupable !

Un point partout, la balle au centre.

 

 

Partager cet article
Repost0
24 avril 2008 4 24 /04 /avril /2008 00:25

Elle est pas belle ma mer, quand elle pique sa crise ?


Partager cet article
Repost0
13 avril 2008 7 13 /04 /avril /2008 10:27



Coeur du dimanche

Vive la grasse matinée




 

Jour de repos pour les souris



Et si le samedi soir a été trop arrosé...


Aujourd'hui, dodo repos toute la journée !




Partager cet article
Repost0
3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 12:26

Du savoureux pioché dans un magazine : Télé Loisirs.

 

* La mer des Caraïbes baigne les lentilles françaises.

 

* Louis XV était l’arrière-petit-fils de son oncle Louis XIV.
 

* Un sonnet est formé de deux quatrains et deux tercés.

 

* Toute sa vie, Montaigne a voulu écrire, mais il n’a fait que des essais.

 

* Les devoirs où il y a des conjugaisons s’appellent les devoirs conjugaux.

 

*L’ovale est un cercle presque rond mais quand même pas.

 

* En cas de grossesse, on fait une chorégraphie.

 

* Comme Bonaparte, Jules César pouvait dicter plusieurs lettres à la fois car c’était un dictateur.

 

* Les dolmens étaient des espèces d’abribus postés tous les 100 m.

 

* François 1er était le fils de François 0.

 

* C’est Richelieu qui fonda la Star Académie française.
Partager cet article
Repost0
3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 09:20

Mon moi, mon toi, mon vous, entendez-moi, entendons-nous. Tordons-lui le cou et qu’il n’apparaisse qu’en ultime recours. Je dois l’éviter, c’est nécessaire, vital même. Ne pas le laisser m’approcher, quel que soit son prétexte, mais pour cela, il me faut me taire. Devrais-je pour autant m’enfermer dans le silence ? Pourtant, quelquefois, nécessité s’impose, je dois, il faut, mais comment si je ne peux libérer mes mots ?

Je réfléchis, je me concentre, je tergiverse. Vais-je contourner, biaiser, concevoir un plan d’action, développer, planifier un programme visant à annihiler toute révolte ?

Me faudra-t-il l’affronter et le recevoir comme une claque ? Est-ce si important pour que je m’expose à un tel préjudice ? Car il s’agit bien de cela, d’une atteinte à mon moi, d’une frustration.  À quoi bon m’infliger un tel désappointement.

« Si tu ne demandes pas, tu ne sauras jamais.

— Je le sais bien, mais se pourrait-il, par un bienheureux hasard, ou à la faveur d’un sympathique concours de circonstance, que j’obtienne sans demander ?

» Ne répond pas, surtout ne répond pas ! Je ne veux pas l’entendre.

— Entendre quoi ?

— NON ».

Partager cet article
Repost0

Mon royaume


****************************************************************************************************************************************************

************************************************************************************************************************************************
pour qu'il ne reste que le plaisir d'écrire...

Plus vous relisez vos écrits, plus vous doutez.

Lors de vos relectures, vous entendez vos mots et le son se substitue à la vue. Ainsi, à chacune de vos relectures, vous décelez de nouvelles fautes ou coquilles.

L’œil exercé du correcteur est là, pour vous.

 

Calista-Corrections est une aide précieuse dans le cheminement de vos ouvrages jusqu’à l’édition, où elle pourra vous orienter.

 

Vous voulez en savoir plus ? C’est ICI


*************************************************************************************************************************************************
La majorité de ces ouvrages sont en lecture libre
ICI

 

 

 

Catégories

C'est quoi ça ?

View technorati.com


link